Archives mensuelles : janvier 2013

Délice de roquette aux pistaches

On trouve ici, à Saint-François, cette roquette extraordinaire, branchue, dense et gouteuse, aux feuilles chatoyantes, qui est une ode au vert. Hier soir, j’ai demandé à Vincent de m’en rapporter du marché car j’avais très envie d’en faire un petit pesto maison à tartiner pour l’apéro. L’association de la roquette et de la pistache était une excellente idée. J’ai juste à ajouter que nous nous sommes régalés. Et que je salive d’avance à l’idée de me faire un plat de pâtes pour le dîner. Et des petits sandwiches au jambon de parme demain pour le déjeuner…

pesto-roquette-2_0084

Lire la suite

Giraumonade

Le giraumon c’est le potiron antillais. Une belle courge toute en longueur, parfois toute en rondeurs, à la peau épaisse, verte tachetée de jaune. Aux Antilles, on le mange beaucoup en giraumonade, c’est à dire revenu à la sauteuse avec de la poudre de colombo, des cives, de l’ail, du thym, du persil et du piment végétal. Il y a de nombreuses façons de faire, notamment avec des lardons. En ce qui me concerne, j’ai une recette végétarienne qui me satisfait pleinement. Elle me vient de Marianne (non, pas celle du foie gras), une copine d’origine dominicaine, déesse de la cuisine créole devant qui je me prosterne volontiers et qui cuisine le giraumon comme personne. Et pour cela elle a LE secret absolu. Ne jamais, jamais mettre d’eau avec du giraumon. Et depuis que je suis ses conseils, je ne rate plus jamais, jamais, une giraumonade.

girauon-4_0119

Lire la suite

Tajine de pois chiches et légumes vite fait

Entre les pois chiches et moi, c’est une histoire d’amour qui remonte à l’enfance. Ma mère les cuisinait beaucoup, sous plusieurs formes mais généralement pour son couscous légendaire. Elle en faisait tremper des quantités. Les voir gonfler me fascinait à tel point que, la nuit, je me levais parfois pour aller les admirer en cachette, plonger la main dans l’eau et en attraper une poignée que je faisais glisser entre mes doigts. C’est vous dire mon degré d’implication quand je parle de pois chiche.
Riche en protéines végétales et en glucides lents, rond et organique à la fois, le pois chiche est une légumineuse splendide que je ne me lasserai jamais de déguster. Et comme il fait partie des rares aliments en conserve que je supporte, j’en ai toujours une boîte dans mon placard. Aujourd’hui, pour moi toute seule, je les accommode en un modeste tajine végétarien. Sans le plat, mais avec le goût.

fricassée-de-pois-chiches_0054

Lire la suite

YouKnowcake

D’abord, ce n’est pas un gâteau mais un entremets. Et avant de vous donner les détails de sa fabrication je me dois de vous raconter son histoire et l’origine de son nom.
Il y déjà pas mal d’années, un hiver à Ibiza (le même que celui du poulet rustique), mon ami et moi avions fait la connaissance d’Angela, une allemande anglophone hallucinante et passablement hallucinée. Elle nous avait invités à dîner et lorsqu’elle a commencé à nous parler du dessert qu’elle avait préparé, elle s’est mise à ponctuer chacune de ses phrases par, « you know » : « it’s very easy you now, only few minutes you know, you just keep it in the fridge you know, it’s so fresh and so sweet you know… »  Bref, vous l’aurez compris, l’entremets est resté et YouKnowcake lui sert de nom officiel depuis. J’ai tellement aimé ce dessert, un peu junk food, je vous l’accorde mais, si simple et délicieux, que j’ai du en faire des dizaines et des dizaines pendant des d’années à chaque fois que la moindre occasion se présentait. J’avoue cependant que je l’avais totalement relégué aux oubliettes, probablement pour en avoir abusé.
Hier soir j’organisais un petit dîner familial pour l’anniversaire de Peggy, c’était l’occasion idéale pour ressusciter ce merveilleux entremets, riche, généreux et suave à se damner, qui n’a pas de meilleure raison d’être que sous les tropiques. Et tellement facile à réaliser, tu sais…

youknowday-good_0148

Lire la suite

Poulet rustique

Je vous préviens d’entrée de jeu, ce plat n’est pas léger. Du tout. L’appellation rustique lui vient de lointaines vacances à Ibiza où il avait été préparé pour la première fois, en plein hiver, dans une cheminée. Mais il est aussi rustique parce que tous les ingrédients sont coupés grossièrement, sans soucis d’épluchage ou de fioriture quelconque et qu’en plus, il nécessite pas mal de gras. C’est une de mes recettes préférées depuis toujours, régressive à souhait. En général, je la réalise quand je n’ai pas envie de me prendre la tête en cuisine et elle fait à chaque fois un tabac.

poulet-four-good_0280

Lire la suite