Ananas des tropiques

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de faire des fruits flambés. J’y pensais, j’y pensais et puis comme je n’avais pas le rhum adéquat sous la main, je finissais par oublier. Cette semaine, j’ai acheté un ananas un peu trop mûr au marché, un bel ananas très parfumé et gorgé de jus, parfait à cuisiner. Je me suis dis que c’était l’occasion rêvée. Et comme je n’ai pas pu me résoudre à ouvrir la sublime bouteille de rhum vieux ambré millésimé que Gilou m’a rapportée vendredi de Martinique, je l’ai flambé au Bologne, moins joli, moins gouteux mais tropical à souhait.

ananas-flambe_0626

Pour 4 coupes

  • 1 ananas à point
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 pointe de cuiller à café de poudre de cannelle
  • 1 étoile de badiane
  • 1 gousse de vanille
  • 10 cl de sirop de canne
  • 10 cl de rhum (vieux et ambré de préférence)
  • 10g de beurre

Peler entièrement l’ananas, ôter la partie plus dure au centre et le découper en morceaux assez gros mais pas trop épais. Le réserver dans un saladier avec son jus en y ajoutant celui d’une mandarine et celui d’une demi-orange. Faire chauffer le beurre dans une poêle et y faire sauter les morceaux d’ananas avec la gousse de vanille fendue et les autres épices. Laisser revenir à feu vif une ou deux minutes avant de verser le sirop de sucre de canne. Bien remuer le tout et ajouter le jus des fruits. Après une minute, toujours à grand feu, verser le rhum d’un coup, rapidement, et faire flamber. Baisser ensuite le feu et laisser cuire gentiment une bonne dizaine de minutes en remuant de temps en temps pour bien imprégner tous les morceaux avec le sirop qui s’est formé. On peut déguster cet ananas encore un peu chaud mais personnellement, j’aime le servir très frais. Et il est encore meilleur accompagné d’une boule de glace vanille.

Quand on flambe au rhum, l’alcool s’évapore et il ne reste que son parfum, c’est pourquoi, je vous le dis pour une fois, ne faites pas comme moi, flambez vos fruits avec du très bon rhum, ambré de préférence, votre dessert n’en sera que meilleur.

 

 

Une réflexion au sujet de « Ananas des tropiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *