Daurade marinée au gingembre

Hier soir, me sentant un peu patraque, j’ai fourni à Vincent tous les ingrédients nécessaires et lui ai demandé s’il pouvait cuisiner à ma place les deux darnes de daurade tropicale que j’avais au réfrigérateur. Il s’est mis à la tâche sans sourciller, avec probablement plus de plaisir que moi car j’ai toujours un peu de mal quand il faut travailler le poisson. D’un commun accord, nous avons opté pour une marinade soja-gingembre et le chef s’est fendu d’une petite leçon tout à fait enrichissante pour mon savoir-faire culinaire es poisson.

daurade-3_0052

Pour 2 personnes

  • 2 darnes de daurade fraiche (ou pas tout à fait décongelée)
  • 1 pincée de sel
  • 1 petite noix de gingembre
  • Environ 1 cuiller à soupe de sauce soja salée
  • Environ 2 cuillers à soupe de sauce soja sucrée
  • Un peu de poivre du moulin
  • 1 cive
  • 1/2 gousse d’ail
  • 1 demi-feuille de combava (ou kaffir)
  • 1 cuiller à soupe de coriandre fraiche ciselée
  • Environ 1 cuiller à soupe d’huile d’olive

La première chose que j’ai apprise, c’est qu’un poisson frais se découpe mieux quand il est très légèrement congelé. La deuxième, c’est qu’il faut être parcimonieux avec les ingrédients de la marinade afin de ne pas tuer le goût originel du poisson.
Commencer par enlever la peau du poisson et détailler sa chair en dés en ôtant les arrêtes qui pourraient subsister. Mettre les morceaux dans un grand bol avec une pincée de sel et y ajouter le gingembre râpé en gros morceaux ainsi que la cive hachée menue, la gousse passée au presse ail, la feuille de combava très finement ciselée et la coriandre fraiche. Assaisonner avec 1 bonne cuiller à soupe de sauce soja salée, une cuiller de sauce soja sucrée et un ou deux coups de moulin à poivre. Bien mélanger le tout, couvrir de film alimentaire et laisser mariner au réfrigérateur au minimum 1/2 heure.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle et y faire revenir le poisson avec sa marinade à feu vif pendant 2 ou trois minutes. Ajouter la dernière cuiller de sauce soja sucrée sur la fin pour caraméliser. Servir avec du riz basmati blanc et si le cœur vous en dit, une bonne salade verte au vinaigre balsamique (mesclun, roquette, pousses d’épinard…). Et on dit merci à Vincent parce que c’est délicieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *