Gigot d’agneau du dimanche à l’ail et au thym avec sa sauce crémeuse

C’est une recette qui ne me ressemble pas tellement, une vraie recette traditionnelle comme j’ai plutôt l’habitude de les contourner. Mais bon, je suis encore chez Nathalie et c’est elle qui m’a demandé ce gigot, je n’ai donc pas pu lui refuser. Je ne l’ai d’ailleurs pas regretté, ne serait-ce que pour la sauce qui était, fort riche certes, mais carrément succulente. Heureusement que nous avions choisi des haricots verts en accompagnement…

Gigot-du-dimanche-+_0196

Sauce-du-gigot-du-dimanche_0246

Gigot-du-dimanche-2_0225

Pour 6 personnes

  • 1 beau gigot d’agneau d’environ 1,5 kg
  • 1 bouquet de thym frais
  •  2 à 3 têtes d’ail
  • 1 cuiller à café environ de bon sel fin  (Nath a un sel rose de l’Himalaya qui était parfait)
  • Du poivre du moulin
  • 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
  • 2 petites cuillers à soupe rases de sirop d’érable
  • 2 cuillers à café de moutarde forte
  • 1 verre de Sauvignon de très bonne qualité (environ 20 à 25 cl)
  • 30 g de beurre
  • environ 10 cl de crème liquide entière pour finaliser la sauce (plus ou moins selon votre goût)

Gigot-du-dimanche_0143

Préchauffer le four à 240° à chaleur tournante.Commencer par vous laver les mains et masser l’agneau avec le sel puis l’huile d’olive, la moutarde et le sirop d’érable ensuite. Le placer dans un grand plat. Couper 2 grosses têtes d’ail en deux dans le sens de la largeur et garder quelques gousses entières en plus avec leur peau, « en chemise », comme on dit. Parsemer le plat de plusieurs branches de thym frais et en effeuiller quelques une sur le gigot lui même. Poivrer et arroser avec les 2/3 du vin. Ajouter 1/2 verre d’eau dans le fond du plat avant d’enfourner.
Surveiller régulièrement la cuisson. Arroser avec la sauce, retourner les têtes d’ail et ajouter si nécessaire un peu d’eau en cours de cuisson. Vous pouvez aussi baisser un peu le thermostat si votre four est très fort, à vous de voir.
Normalement un gigot de cette taille cuit environ 40 minutes pour que la viande soit bien rosée à l’intérieur mais Nathalie me l’avait demandé bien cuit, le miens a donc cuit une bonne heure, ce qui risque d’en offusquer certains…
À peu près à 1/3 de la cuisson, je retourne le gigot et j’ajoute le reste de vin mélangé dans un verre à une petite cuiller à café de sirop d’érable et 1/2 de moutarde. Je déglace le fond de sauce avec encore un petit peu d’eau et j’enfourne de nouveau.
Lorsque le gigot est quasiment cuit, je retire les gousses et les têtes d’ail d’ail ainsi que la sauce que je réserve dans une petite casserole et je retourne encore une fois mon gigot pour laisser apparente sa plus belle face.
Passer en position grill pour une dizaine de minutes environ afin qu’il soit joliment caramélisé. Ne remettre l’ail dans le plat qu’au dernier moment.
Pendant ce temps préparer la sauce à la casserole. Faire bouillir le jus de cuisson et y ajouter la crème liquide. Eteindre lors de la nouvelle ébullition et verser dans un bol ou une saucière.
Servir le gigot en tranche avec quelques gousses d’ail fondant légèrement tartiné et la sauce par dessus.

Vous pouvez remplacer le Sauvignon par un autre blanc ou même du vin rouge si vous préférez, je recommande dans ce cas d’en choisir un assez corsé, un peu madérisé et d’en mettre un peu moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *