La bolognese de Ruddy

Jean-Claude avait l’eau à la bouche rien que d’en parler et moi, je m’en souvenais aussi avec une certaine émotion. Une très bonne bolognèse goûteuse et onctueuse qui nourrit les fêtards à pas d’heure et régale les enfants quand on ne sait plus quoi leur servir. C’est la sauce bolognèse de Ruddy. Celle qu’il cuisine en grande quantité à chaque fois qu’il vient ici et qu’il laisse derrière lui au congélo par petits paquets, comme le Petit Poucet.
Ruddy n’étant pas là en ce moment, je l’ai appelé pour qu’il me donne sa recette afin que je puisse, moi aussi, laisser à Jean-Claude de quoi se nourrir solidement après mon départ. J’aurais du m’en douter, les indications n’étaient pas très précises… mais, connaissant bien l’oiseau et sachant qu’il fonctionne à l’instinct, je m’en vais faire comme lui, et ce sera très bon c’est moi qui vous le dis.

bolo-ruddy-2_0538

Pour une grosse marmite de sauce

  • 600g de bifteck haché
  • 1 oignon
  • 6 gousses d’ail
  • 2 kilos de tomates pelées en boîte
  • 600g de coulis de tomates
  • 3 à 4 cuillers à soupe de concentré de tomates
  • 2 cuillers à soupe rases de sucre roux en poudre
  • 6 à 7 cuillers à soupe d’huile d’olive
  • 20 cl de sauvignon blanc fruité
  • 2 feuilles de laurier
  • 3 branches de thym frais
  • 1 branche de romarin frais
  • 2 cuillers à soupe d’herbes de Provence
  • Sel
  • Poivre

Commencer par hacher l’oignon menu menu. Verser 2 cuillers à soupe d’huile dans une grande poêle, faire revenir l’oignon à feu vif et ajouter la viande hachée. Bien écraser la viande à l’aide d’une spatule en bois pour la réduire en tout petits bouts, bien mélanger avec l’oignon. Ajouter du sel, du poivre, une feuille de laurier, le thym et la branche de romarin. Laisser cuire encore quelques minutes et réserver.
Hacher fin les gousses d’ail. Couper les tomates pelées en petits dés et les conserver avec leur jus dans un saladier. Mettre 4 cuillers d’huile d’olive à chauffer dans une grande marmite. Quand l’huile est bien chaude, verser l’ail et les tomates pelées avec leur jus ainsi qu’une feuille de laurier et une à deux cuillers à soupe d’herbes de Provence. Ajouter le coulis de tomate, 3 à 4 cuillers de concentré de tomates et le sucre roux en poudre. Saler et poivrer à votre convenance. Bien mélanger le tout et verser le vin blanc. Baisser le feu au maximum après une minute d’ébullition. Laisser mijoter au moins 1h30 à 2h avant d’incorporer la viande avec les oignons et les herbes. Continuer de laisser mijoter environ 2 heures.
La vérité c’est que cette sauce peut cuire très longtemps, les tomates doivent doivent prendre le temps de bien réduire. Remuer et goûter régulièrement pour apprécier le degré de cuisson. Rajouter éventuellement une cuiller d’huile d’olive sur la fin pour le goût et l’onctuosité. Servir avec des tagliatelle, des linguine ou des spaghetti à toute heure du jour et de la nuit…

Par soucis de véracité, je précise qu’après coup, Ruddy m’a avoué se souvenir qu’il mettait en plus de la viande hachée, 200g de chair à saucisse. Peut-être cela fait-il toute la différence, néanmoins, ma sauce était très bonne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *