Mon p’tit houmous

C’est une de mes recettes fétiches que je partage là avec vous. Un de ces trucs de génie avec lesquels on épate la galerie à moindres frais et sans effort. Classique incontournable des apéros et des pique-niques, tous mes amis ou presque y ont déjà goûté. Bien sûr, les puristes de la cuisine libanaise ne manqueront pas de m’épingler car je ne mets pas de tahina. Mais qui a toujours de la tahina en réserve pour improviser un houmous en deux temps trois mouvements ?
J’en fais un aujourd’hui car Armelle rentre demain, qu’il reste un demi-bocal de pois-chiches au frigo et qu’il est plus aimable de confectionner un houmous avec, que de le laisser trainer là avec son air dépité de bocal entamé.

houmous-4_0044

Pour un petit bol

  • 200g de pois chiches cuits égouttés
  • Le jus d’un demi-citron vert bien juteux (ou d’un citron entier moins juteux)
  • 1 demi-gousse d’ail dégermée
  • Environ 3 cuillers à soupe d’huile de colza
  • Environ 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuiller à café rase de cumin
  • Du sel

Mettre tous les ingrédients ensemble dans le bol du robot et mixer en versant l’huile progressivement jusqu’à obtention d’une crème épaisse et veloutée. Personnellement j’aime bien garder un peu de la texture du pois chiche mais on peut mixer plus longtemps pour un effet plus velouté. Je sers ce houmous avec des gressins croustillants au sésame, des pitas réchauffées au toaster ou n’importe quelles tranches de pain grillé si je n’ai rien de tout ça dans mon placard.

On peut n’utiliser que de l’huile d’olive si on le souhaite mais alors il faut que celle-ci ne soit pas trop fruitée, qu’elle n’ait pas un goût trop marqué sinon on ne sent plus assez les autres ingrédients et on perd l’équilibre des saveurs.
Un conseil : n’hésitez pas à doubler ou tripler les quantités pour une vraie tablée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *