Pâtes à la paysanne

Je les appelle Pâtes à la paysanne pour leur petit côté rustique. L’alliance de la saucisse avec la sauge fraiche, le marsala et les tomates cerises en font un plat goûteux, riche et singulier, encore plus appréciable quand on est affamé. Plus originales que des spaghettis bolognèse et beaucoup plus rapides à préparer, mes pâtes paysannes ont tout pour vous charmer.

Pates-paysannes-2_0200

Pour 2 assiettes

  • 200 g de linguine
  • 2 saucisses de Toulouse
  • Une vingtaine de tomates cerise
  • Environ une dizaine de feuilles de sauge fraiche
  • 2 petites gousses d’ail (à cette période, on trouve de l’ail frais, il a plus de goût et pas encore de germe)
  • 3 petits piments rouges secs (On n’est pas obligé d’en mettre mais j’adore ça et je trouve qu’ils apportent du caractère à la recette. J’ai pris des siciliens mais des piments oiseau font aussi l’affaire)
  • 5 cl de Marsala (Vin italien originaire de de Marsala)
  • 50 g de parmesan fraichement râpé
  • 3 cuillers à soupe d’huile d’olive + 1 à 2 cuillers pour l’eau de cuisson des pâtes
  • 1 cuiller à café de gros sel marin
  • 2 ou 3 pincées de poivre noir moulu
  • 1 ou 2 pincées de sel fin

Vous pouvez très bien faire revenir vos saucisses dans un peu d’huile d’olive et attendre qu’elles soient bien cuites à l’intérieur pour en faire des tranches. Je préfère, si je trouve pas directement une chair à saucisse comme c’était le cas aujourd’hui, ôter le boyau et me servir uniquement de la chair comme de la viande hachée, cela cuit plus vite et les goûts se lient d’avantage.
Donc, faire revenir la chair des saucisses avec une cuiller à soupe d’huile d’olive dans une grande poêle en remuant régulièrement. Dans une autre poêle mettre à chauffer deux cuillers à soupe d’huile d’olive et y mettre à cuire les tomates cerises entières à feu vif en les écrasant un peu pour libérer leur jus dès qu’elles commencent à ramollir. Ajouter les gousses d’ail épluchées et hachées finement ainsi que les piments et éventuellement une ou deux pincées de sel fin, puis baisser à feu doux et laisser le tout cuire quelques minutes ensemble, le temps que de son côté la chair à saucisse soit un peu dorée.
Mettre à chauffer de l’eau froide dans une grande casserole pour les pâtes. Lorsque l’eau bout, y verser une cuiller à café de gros sel, 1 ou 2 cuillers à soupe d’huile d’olive et les linguine. Elles vont cuire 7 minutes et encore une minute avec la sauce dans la poêle pour finir.
Quand la chair à saucisse est cuite, parsemer de poivre, ajouter les feuilles de sauge et mélanger avec les tomates dans l’autre poêle. Repasser à grand feu le temps de tout lier et verser le Marsala. Remuer environ une minute et comme il ne faut pas que ça sèche, prélever régulièrement des louchettes de l’eau de cuisson des pâtes pour allonger un peu la sauce. Juste ce qu’il faut pour que le tout soit bien lié, il ne faut surtout en mettre trop et noyer la texture et les saveurs. Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter et les verser dans la poêle de la sauce. Bien mélanger le tout environ une minute avant de servir dans des assiettes creuses avec le parmesan fraichement râpé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *