Sangria très olé olé

Ma sangria à moi est un cocktail très funky, gorgé de soleil et d’arômes puissants, à base de vin rouge, de jus de groseille pays, d’agrumes et de rhum. Oui, oui, vous avez bien lu, il y a du rhum dans la sangria. Moi non plus je n’y croyais pas mais j’ai vérifié et en effet, les Espagnols mettent bien du rhum dans leur sangria. La mienne avait donc ce petit accent antillais conforté par le jus de groseille pays dont je vous parlerai en détails avant de vous donner ma recette. Mais avant cela encore, je dois absolument vous dire de faire très attention à ce breuvage. C’est de la dynamite. Même s’il est tout à fait divin, il est fortement conseillé de ne pas en boire plus de deux verres pour l’apprécier à sa juste valeur. Je vous aurai prévenus, après, vous prenez vos responsabilités…

Sangria-4_0154

La groseille pays est un joli bourgeon, fruit de l’Hibiscus sabdariffa. On l’appelle aussi « roselle » en Inde et en Asie du Sud-est, « bissap » en Afrique. Je la prépare en infusion chaude ou en jus glacé. Les antillais, eux, en font leur fameux sirop en fin d’année, au moment où on peut cueillir les premiers bourgeons. Je trouve personnellement qu’en jus glacé, bien sucré, c’est un régal.

groseille-pays_0107

Je prends environ 400g de groseilles que je lave et épluche. C’est à dire que j’ôte la graine qui se trouve au centre et le petit chapeau aux pointes vertes pour ne garder que les parties latérales charnues, d’un rouge vif. Je les plonge ensuite dans une casserole contenant environ, 1l, 1l  et demi d’eau bouillante et je couvre. Après la reprise de l’ébullition, je laisse 5 minutes à feu vif et j’éteins. Là, il faut laisser infuser une vingtaine de minutes environ hors du feu avant de passer le jus dans une bouteille et d’y ajouter un bon 15 à 20 cl de sirop de sucre de canne. Bien secouer la bouteille et la laisser tiédir à température ambiante avant de la mettre au frigo pour des heures jusqu’à rafraichissement total.

Revenons à notre sangria diabolica.

Pour 1 carafe d’environ seize petits verres

  • 1 bouteille de Syrah du Pays d’Oc
  • 10 à 15 cl de rhum blanc Damoiseau
  • 50 à 60 cl de jus de groseille pays
  • 15 à 20 cl de sirop de sucre de canne
  • 1 gousse de vanille
  • 1 bonne pointe de cuiller à café de cannelle en poudre (presque une demi-cuiller)
  • 2 mandarines
  • 2 oranges
  • 1 citron vert et demi

Mettre la gousse de vanille fendue en deux au fond de la carafe. Verser le vin et  le rhum ainsi que le jus de groseille, le jus d’une orange et celui d’un demi citron vert. Ajouter la deuxième orange et le citron vert en petits quartiers ainsi que les mandarines en rondelles en prenant soin d’ôter un maximum de pépins. Il ne reste plus qu’à doser le sucre. Mon jus de groseille étant déjà sucré, je ne mets que 15 à 20 cl de sirop de sucre de canne. Et pour dire vrai, je ne suis même plus très sûre. Je recommande de goûter pour être certaine de la quantité de sucre. Vous saurez que votre sangria est impeccablement sucrée quand, à jeun en train de la préparer tranquillement, vous vous direz : « Ouuh… là là ! », il va falloir faire attention à ne pas en abuser.
Mettre au réfrigérateur 24h, voire plusieurs jours à l’avance, avant de déguster à la fraîche entre amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *