Soupe aux deux sojas, légumes, basilic thaï et coriandre

Finalement, si il n’y avait pas le trempage et la cuisson des haricots de soja, cette soupe serait prête en à peu près 5 minutes. Une recette facile et très diététique qui mêle le cru et le cuit, d’inspiration asiatique et pleine de saveurs comme je les affectionne…

Soupe-aux-deux-sojas,-légumes,-basilic-et-coriandre_0108

Pour environ 4 assiettes ou bols

  • 150 g de soja noir (haricots de soja)
  • 1 branche de céleri + 1/2
  • 1 oignon rouge
  • 1 noix de gingembre frais râpée
  • 1 carotte
  • 2 belles rondelles de chou chinois d’environ 2 cm d’épaisseur
  • 1 grosse poignée de pousses de soja fraiches
  • Une vingtaine de feuilles de basilic thaï
  • 1/2 bouquet de coriandre fraiche
  • 1 cuiller à café d’huile de sésame
  • 2 cubes de bouillon de légumes bio
  • 1 cuiller à café bombée de gros sel marin + 1 pincée

Mettre les haricots de soja noir à tremper la veille dans un saladier rempli d’eau froide. Il est souhaitable qu’ils aient trempé au moins 10 à 12 heures car par nature ils sont très fermes, ils vont le rester un peu de toute façon malgré la cuisson et c’est aussi ça qui est bon. Néanmoins comme point trop n’en faut, 12 heures de trempage, c’est bien.
Le lendemain, égoutter les haricots et les plonger dans une marmite remplie d’eau avec le gingembre râpé, l’oignon rouge tranché et la demi branche de céleri avec ses feuilles. Laisser cuire à couvert pendant une quarantaine de minutes après l’ébullition.Une fois les haricots cuits, les égoutter à l’aide d’une passoire en jetant la branche de céleri mais en conservant tout le reste.
Éplucher la carotte, la rincer ainsi que la branche de céleri et couper les deux en tranches très fines. Couper le chou en rondelles puis les rondelles en 2 et séparer les feuilles avec les doigts.
Verser 1 litre d’eau dans un faitout, y plonger le contenu de la passoire avec 1 pincée de gros sel, les 2 bouillons cubes et la cuiller d’huile de sésame. Lorsque l’eau arrive à ébullition, ajouter les légumes et laisser cuire 2 à 3 minutes, pas plus, pour qu’ils restent croquants et gardent toutes leurs vitamines, à la mode l’asiatique. Servir dans des bols ou des assiettes et ajouter les pousses de soja crues sur le dessus ainsi que les feuilles de basilic et de coriandre déchirées à la main. Déguster chaud.

Là, je n’en n’ai pas mis mais bien sûr vous pouvez ajouter du piment frais finement émincé. Dans ce cas vous le mettrez cru, au dernier moment avec le soja et les herbes, comme pour une soupe vietnamienne Pho.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *