Taboulé vert

Chez-Fifi_0019J’ai quitté Saint-François pour Gourbeyre, à l’autre extrémité de la Guadeloupe. On peut dire, vu que l’île a la forme d’un papillon que je suis passée d’une aile à l’autre. J’ai la chance de terminer mon séjour chez Fifi entourée d’impressionnantes serres d’orchidées au sein d’un luxuriant jardin tropical. Escortée de surcroit par Pite et Boule, deux chiots clownesques et turbulents parfois irrésistibles.

Chez-Fifi-2_0005

Je ne me suis pas faite prier pour passer au vert et me suis lancée avec plaisir dans la préparation d’un taboulé riche en herbes. À base de pomme verte et de courgette crue, de cives et de céleri en branche, à la fois doux, acidulé et subtilement parfumé, c’est un taboulé peu conventionnel et plein de fraicheur qui flirte gaiement avec le printemps.

Taboulé-vert-6_0233

Pour 4 à 6 portions

  • 1 verre plein à ras bord de semoule (grains moyens de préférence et précuite si possible car elle cuit toute seule en 5 mn avec juste de l’eau bouillante à additionner)
  • 1 grosse courgette crue avec sa peau (ou deux petites)
  • ½ pomme verte avec sa peau
  • Environ 15cm de branche de céleri
  • ½ oignon blanc
  • 2 à 3 cives
  • 1 poignée de persil
  • 4 à 5 cuillers à soupe d’huile d’Olive
  • 2 petits citrons verts bien juteux
  • 1 grosse poignée de cerfeuil
  • 1 bouquet de ciboulette
  • 10 à 15 feuilles de basilic asiatique
  • Quelques olives noires
  • Sel
  • Poivre

Faire cuire la semoule. Pendant qu’elle refroidit, laver et découper la courgette crue, la pomme et le céleri en tout petits dés. Hacher fin l’oignon et les cives ainsi que les herbes. Mettre le tout dans un grand saladier avec la semoule et les olives. Saler, poivrer et arroser avec le jus des citrons verts. Bien mélanger. Verser l’huile et mélanger de nouveau. Goûter, ajuster l’assaisonnement si nécessaire et conserver au réfrigérateur pendant au moins une heure.

Comme je le précisais dans ma recette du Taboulé sans comparaison, la proportion de semoule par rapport aux ingrédients est très importante. De même, la quantité d’huile et de jus de citron. Un bon dosage fait toute la différence. Même si il a du goût, un taboulé sec ou avec trop de semoule est un taboulé raté. Il ne faut donc pas hésiter à goûter et à réajuster l’assaisonnement plusieurs fois jusqu’à entière satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *