Tortillas roulées du départ

Hier midi, après un ultime bain de mer à Vieux Fort, j’ai partagé avec Christine mon dernier repas avant de prendre la route pour l’aéroport et l’avion pour Paris. Dans mon garde-manger nomade, un grand sac de victuailles que je trimballe à chaque fois que je change de maison, il restait encore ces tortillas de blé que j’avais achetées à Saint-François. Nous les avons réchauffées au four et pour les garnir j’ai improvisé, avec un peu de tout ce que le réfrigérateur voulait bien nous offrir. Pancetta, blancs de poulet, tomates fraiches, tomates séchées, oignons bancs, menthe fraiche, dés de féta, parmesan… Nous avons disposé les différents ingrédients sur la table et chacune a composé ses tortillas comme elle le sentait en ajoutant un filet d’huile d’olive. C’était bon, sans prétention et très convivial.

Tortillas-garnies-2_0282

Tortillas-garnies_0268

Pour 2 personnes

  • 4 tortillas de blé
  • 1 gros blanc de poulet
  • 6 tranches de pancetta
  • 2 tomates fraiches
  • Une dizaine de tomates séchées
  • Deux cuillers à soupe de dés de féta
  • Un morceau parmesan
  • Des feuilles de menthe fraiche
  • 1oignon blanc

Faire réchauffer le pain, juste ce qu’il faut pour qu’il reste facile à rouler. C’est à dire, environ 5 minutes à 180° dans un four préchauffé. Si on le laisse trop longtemps, il croustille. C’est délicieux en apéro avec quelque chose à tartiner dessus mais on ne peut plus enrober comme il faut les ingrédients et former de petits sandwiches roulés faciles à manger avec les doigts.
Faire dorer les tranches de pancetta, découper le blanc de poulet en morceaux, les tomates épépinées et l’oignon en en lanières fines. Mettre le tout ainsi que la menthe dans des assiettes et disposer sur la table afin que chacun(e) puisse se servir et garnir ses tortillas encore chaudes.
On ajoute un filet d’huile d’olive, du piment si on aime ça, on roule et on croque. Un vrai régal, surtout quand on est affamé(e) et qu’on n’a pas envie de se prendre la tête…

Il va de soi qu’on peut mettre absolument ce qu’on veut dans ces tortillas. Des œufs brouillés, du jambon, du poisson fumé, du poivron, des crudités, de la salade verte, d’autres herbes, d’autres fromages… Ce que j’aime avant tout c’est le côté pratique d’y fourrer tout ce qu’on a sous la main (en respectant quand même une certaine harmonie de saveurs). Une alternative diététique et conviviale au sandwiche de base.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *