Velouté de courgettes jaunes au fromage frais, brebis corse et menthe

Cela faisait déjà presque un mois que je n’avais pas réalisé un nouveau velouté et cela me manquait. Celui-ci est divin. Beau comme un soleil, caressant et fruité, on peut dire qu’il embellit gaiement ma journée. Je ne saurais que trop vous le recommander. Et d’ailleurs, il me plait tellement que je vais en garder pour le dîner de demain, le réchauffer tout doucement et le servir en amuse-bouche pour faire honneur à mes invitées.

Velouté-de-courgettes-jaunes,-brebis-corse-et-menthe-2_0041

Si j’ai tendance ces derniers temps à beaucoup cuisiner avec les sachets de bouillon Ariaké, c’est, étant donnée mon exigence habituelle, que je suis vraiment fan de ces sachets de bouillon naturel qui, je n’en suis pas étonnée, sont originaires du Japon. Seuls ou dans un plat cuisiné, ils sont très faciles à doser et selon moi parfaits car, légers et raffinés, ils ne dénaturent pas le goût, au contraire, ils l’exhaussent sans le modifier. Aussi bons aux légumes qu’à la volaille (je n’ai testé ni au bœuf, ni aux coquillages, ni aux crustacés), on les trouve principalement au Monoprix.

Pour 3 belles assiettes ou 4 à 5 petits bols

  • 5 courgettes jaunes avec leur peau (elles sont d’un beau jaune d’or et plus petites que les vertes classiques)
  • 1 sachet de bouillon de légumes à infuser Ariaké
  • 7 à 10 feuilles de menthe fraiche
  • 80 g de fromage frais (type Saint-Moret)
  • 30 g de fromage de brebis corse (un plus fort en goût que le brebis des Pyrénées)
  • 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
  • 3 pincées de poivre noir moulu
  • 1 cuiller à café rase de gros sel marin gris

Laver les courgettes et couper les extrémités. Les trancher en rondelles d’environ 1/2 cm et les mettre dans une grande casserole avec une cuiller à soupe d’huile d’olive et le gros sel marin gris. Recouvrir le tout avec de l’eau froide (il n’en faut pas trop) et porter à ébullition avec un couvercle. Lorsque l’eau bout, ajouter un sachet de bouillon à infuser et baisser le feu. Laisser cuire ainsi 10 minutes, éteindre le feu et jeter le sachet de bouillon.
Couper le brebis corse en très fines lamelles à l’aide d’un couteau (il est un peu mou pour le râper quand on en n’utilise qu’une faible quantité, on risque d’en perdre) et le mettre dans le bol du blender avec les feuilles de menthe, le fromage frais, une cuiller à soupe d’huile d’olive et un peu de poivre noir moulu. Attraper les tranches de courgettes avec une écumoire et les ajouter dans le bol du blender ainsi que deux à trois louches de bouillon, pas plus pour que le velouté ait une texture douce et un peu épaisse. Bien mixer en plusieurs fois et servir chaud dans des bols ou des assiettes, ou, comme moi demain, en amuse-bouche dans des petits bols à thé japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *